Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2011

Blogstory

Petit désintérêt pour le blog. Je continue à lire les habituels, mais écrire ici ça devient... Enfin, écrire tout court, à vrai dire, en ce moment, ça se fait rare.

Aujourd'hui, acheté Ceremonials, de Florence + The Machine.
De l'encens.
Du déo Sanoflore.

Hier c'était journée analyses.
Mon cholestérol est de 1,15g/litre, n'est-ce pas, soit nettement en-dessous des valeurs normales de 1,50/2,20, et mes tryglycérides sont eux aussi dans les chaussettes, comme d'hab, à 0,24 g/l (mon dieu, eux, ils ont même baissé depuis l'année dernière - valeurs normales: 0,50/1,50) ce qui est très intéressant puisque cela veut dire que je vais pouvoir continuer à me gaver de chips.
Et il n'y a pas de traces de facteurs rhumatoïdes, donc ça va, mes mains rouillées au réveil, ce n'est pas du rhumatisme, c'est cool.
Et puis je ne suis pas franchement anémiée non plus, à 23ng/ml, vu que la "normale" la plus basse est de 15 (la plus haute de 250).
Tout va bien, donc, jusque là.
RDV pour une échographie mammaire la semaine prochaine, mais les kystes ça va ça vient donc on s'en fout.

Et puis je suis partie en quête d'un labo qui voudra bien se charger d'une analyse de parfum, pour le fun, à condition que ça ne coûte pas deux bras. Un je veux bien, mais pas deux, sinon, la vie deviendrait vraiment compliquée.

Alors donc j'écoute Florence et surtout Seven Devils, volontiers en boucle : "I was dead when I woke up this morning, I'll be dead before the day is done... Seven devils around me, seven devils in my house..." (). Cool, je me rabiboche avec mon petit gothisme, du coup.

En regardant le clip de What the water gave me, je me suis dit que, Florence, j'aimerais bien l'entendre chanter avec Lisa Gerrard.
Elle m'a aussi rappelée Jeff Buckley et puis Eurythmics et puis Kate Bush.
Et elle me donne envie de chiner frénétiquement plein de fringues et de petits bijoux cocasses sur ebay.
Là, du coup j'ai trouvé un garouda en pendentif. Je suis contente. Quand je mourrai, j'aurai plein de garoudas chez moi. Pour le moment, j'en ai deux. Ca avance.

Ah et le savon Saponaria de la savonnerie Saponnaire fait un peu onduler mes cheveux. Je ne sais pas si c'est bon signe mais ça me plaît bien.

J'ai découvert le plaisir simple et dépouillé qu'il y a à parler de ma santé : comme ça, je ne parle pas du reste, compliqué et... vraiment très compliqué. 

Enfin, non. Je pourrais aussi me mettre à parler de ce qui me met en rogne mais, comment dire...
Ah si, par exemple, j'ai une vidéo sur laquelle on voir le fils des voisins de ma mère faire du quad sur le chemin d'accès qui longe le jardin et permet d'accéder aux maisons qui sont derrière celle de ma mère.

Ah, c'est là qu'il faut que je mette une photo.

john.jpg

Ouaip, maintenant, ce genre de petit désagrément, comme un gosse de 12 ans qui fait des allés-retours en quad à fond la caisse sur un chemin privé, ça me donne envie de viser les roues. Pour être gentille.
J'ai des envies bizarres.
Rester en plein milieu du chemin la prochaine fois que je croise une moto sur un chemin de campagne avec le chien. Rien que pour embêter.
Dans le TER, sortir mon mini-tazer, rien que pour me faire remarquer, le temps d'une petite décharge en l'air, me faire remarquer autant que la petite p***t**sse de 15 ans assise un siège plus loin et qui "parle" tant et si bien que tout le wagon, et même sans doute les wagons voisins, l'entendent vraiment à merveille.
A vrai dire, le jour où la scène est arrivée pour de vrai, dans le TER, j'avais très envie d'être 150 ans en arrière, au Far West, d'avoir un colt ou une pétoire du genre, et je me serrais levée et je lui aurais mis une balle dans la tête, à c'te pauvre fille, et on aurait tous eu enfin LA PAIX. Pardon).
Et puis quand sur le terrain de sport voisin du cimetière, je reverrai des petits crétins d'ados jouer au basket au bon gros son d'un rappeur américain, tant que tous les morts puissent en profiter au moins autant que les canards, je sortirai ma caméra, pour les filmer eux aussi, ces petits bobos branchouilles en herbe, et je les mettrai sur le net. Par dépit. A défaut de pouvoir shooter leur stéréo. Ou je prendrai la stéréo et j'irai la balancer dans le Thiou. Zut.
A défaut de pouvoir me balader avec une pétoire à la ceinture.
Oui, j'en viens à ressentir une certaine nostalgie de ce temps lointain que je n'ai pas connu, où l'on pouvait entrer dans les épiceries armés, tout en payant honnêtement ses emplettes.

Bon sang, j'ai envie de m'isncrire à un club de tir et à des cours de kung fu.

Bon.
Je vais plutôt finir ma tisane "détente", hein.

 

 

 

 

 

Commentaires

C'est long! t'as tué un voisin et t'es en prison ?

Écrit par : marc | 06/12/2011

Les commentaires sont fermés.